dimarts, 20 de juliol de 2010

70.000 blocs tancats

Burst.netest un hébergeur américain, dont les services sont notamment utilisés par Blogetery,un service de blog de taille modeste, hébergeant environ 70 000 blogs
Le 9 juillet, le FBI découvre des articles suspects sur des blogs de ce service : des messages d'Oussama Ben Laden, une liste de citoyens menacés de morts par Al-Qaida... Les enquêteurs envoient alors une demande de renseignements à Burst.net pour obtenir des informations sur les auteurs de ces blogs.

C'est là que les choses se compliquent. Plutôt que d'utiliser un recours judiciaire, qui nécessite l'intervention d'un juge et peut prendre du temps, les enquêteurs décident d'employer une procédure accélérée, dite de "révélation volontaire de communications et d'informations". En substance, le FBI demande à l'hébergeur s'il souhaite, de son plein gré, transmettre aux autorités des informations sur certains de ses utilisateurs. L'opérateur est alors libre de refuser ou d'accepter ; en cas de refus, l'agence fédérale doit obtenir l'autorisation d'un juge pour contraindre l'hébergeur à dévoiler les informations.
Mais à la réception du courrier du FBI, qui indique que Burst.net héberge des contenus terroristes qui menacent la vie de citoyens américains, l'hébergeur prend peur. Et lit au pied de la lettre une mention en fin de courrier qui indique que l'hébergeur est "libre, s'il le souhaite, de fermer le ou les sites contenant ces informations" ; pensant qu'il s'agit d'un ordre du FBI, Burst.net coupe l'accès à l'ensemble des blogs de Blogetery.

Un responsable de Burst.net a reconnu qu'il s'agissait d'une incompréhension, mais que la présence de menaces de mort sur le service de Blogetery constituait de toute manière une violation de ses conditions d'utilisation, et que la coupure de l'accès était donc cohérente.
Blogetery n'a toujours pas été rétabli. Sur la page d'accueil du site, un message laconique explique qu'"après sept mois d'activité, le serveur du service a été coupé sans avertissement ni explications"