dijous, 8 d’octubre de 2009

Trojans,contrasenyes, pishing i còpies de Dvd

Com actuen els trojans:
http://www.finjan.com/MCRCblog.aspx?EntryId=2345


http://www.csospain.es
Google ha confirmado el pasado martes que los hackers han podido obtener contraseñas de su servicio de correo electrónico en línea Gmail; si bien ha minimizado el alcance de dichos efectos al indicar que sólo se han visto afectadas “una pequeña cantidad” de cuentas.


http://searchsecurity.techtarget.com
In a widespread crackdown on phishing, FBI agents in several cities charged more than 50 people in the United States with running a phishing operation that had ties to suspected cybercriminals in Egypt.
Separate FBI raids took place in Nevada, North Carolina and California. The FBI said a raid by Egyptian authorities charged another 47 hackers who allegedly sent out phishing email messages directing victims to malicious webpages designed to look like legitimate banking websites. Once victims provided their account credentials, the hackers then used the information to later pilfer their accounts, the FBI said.


Estudi sobre les "contrasenyes" a evitar
http://www.acunetix.com/
http://www.the-interweb.com/


L'Elysée pirate aussi des DVD
Jean-Sébastien Zanchi
Par Jean-Sébastien Zanchi

Un extrait du documentaire
Nul doute que cet épisode fera tache en plein débat sur les droits d’auteurs. L’Élysée a réalisé 400 copies d’un documentaire consacré à Nicolas Sarkozy, sans oublier de remplacer les mentions de copyright par les siennes.
Distribué à la Conférence des ambassadeurs

C’est le Canard Enchainé qui révèle l’affaire. Diffusé le 13 juillet dernier, ce numéro de A visage découvert avait fait parler de lui à l’époque, notamment pour ses accents hagiographiques. L’Élysée a donc décidé de faire 400 copies de sa version DVD pour les distribuer à l’occasion de la 17e Conférence des ambassadeurs. Le service chargé de l’opération affirme toutefois avoir reçu l’autorisation du producteur Galaxie Presse pour réaliser cela, ce que confirme ce dernier.

Mais la production a surtout eu la surprise de voir les mentions concernant son copyright remplacées par celle de la Présidence : « Service audiovisuel de la présidence de la République — Unité photos — Tous droits réservés (photos et vidéos) ». « Je ne savais pas que je travaillais sous copyright de l’Élysée », a ironisé le patron de Galaxie Presse. Toutefois, il ne souhaite pas poursuivre les services de Nicolas Sarkozy pour cette négligence.