dijous, 17 d’abril de 2008

Noticies

Le Collectif contre l'homophobie et pour l'égalité des droits a saisi, lundi 14 avril, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations (Halde) et la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) afin de s'opposer à la mise en œuvre par le ministère de l'intérieur d'un logiciel qu'il juge litigieux. Ce logiciel, baptisé "Ardoise", permettrait d'entrer des renseignements personnels sur tout individu ayant un contact avec la police ou la gendarmerie dans une procédure, que cette personne soit "entendue comme victime, témoin ou auteur", s'inquiète le collectif dont le siège est à Montpellier.
Ainsi, selon le collectif, un policier ou un gendarme pourraient "préciser dans la rubrique 'état de la personne' les informations suivantes : homosexuel, transexuel, handicapé, sans domicile fixe (...) ou permanent syndical" dans ce logiciel, qui en est encore au stade de projet. "La saisie de ces informations a vocation à établir une fiche profilée de chaque personne ayant un contact avec la police dans le cadre d'une procédure", assure-t-il. Cette fiche serait "consultable sur tout le territoire national par les forces de l'ordre (...) à chaque fois que cette personne aurait à faire à elles".

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/04/15/logiciel-de-la-police-un-collectif-contre-l-homophobie-saisit-la-halde-et-la-cnil_1034327_3224.html?xtor=RSS-651865

------

SAN FRANCISCO - Using the same password for multiple Web pages is the Internet-era equivalent of having the same key for your home, car and bank safe-de...

...At the same time, 88 percent of the 800 people interviewed in the U.S. and the U.K. for the survey by the Accenture consultancy, which is to be released Thursday, said personal irresponsibility is the key cause of identity theft and fraud...

http://www.examiner.com/a1344144~Most_computer_users_repeat_passwords__at_their_peril.html?cid=rss-Technologyposit box.

-----